Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 09:39

Bonjour, bonsoir

 

Résumé de l'épisode précédent : Au mépris du danger et de la loi de l'attraction universelle et de la pesanteur telle qu'elle a été définie par Newton en 1671, le jeune Pipolin se porte au secours d'une jeune femme qui venait de tomber au milieu de la patinoire.

 

Comme il n'y avait pas de patinoire à Béziers, je faisais mes grands débuts sur la patinoire de Montpellier. Un copain m'avait dit : C'est comme le patin à roulettes.

 

A part le vélo et la découverte du skate-board, moi les patins à défaut de rouler avec, je préférais les rouler (je sais, elle n'est pas fine celle-là). Autrement dit en language technique, je ne savais pas faire du patin.

 

Autant dire que ma rencontre avec Polly fut irrésistiblement drôle.

Imaginez Pamela Sue Anderson ou David Hasselhof dans "Alerte à Malibu" se prenant une gamelle en courant sur la plage ou se noyant. Et bien moi c'était pareil.

 

Mais ce jour là je glissais vers un grand amour.

 

J'avais l'air malin au milieu de la patinoire, prenant soin de Polly alors que j'essayais de conserver mon équilibre après m'être relevé.

 

Version moderne des contes de fée, c'est l'héroïne qui à ramené le héros, heureusement d'ailleurs sinon je serais toujours en train de faire le pingouin sur la banquise.

 

Mais revenons à ma "Love story".

 

Au début je croyais qu'elle était anglaise alors j'attaquais avec mon sourire et le classique :

 

- I'm Phil

 C'est pour cela que j'aime mon prénom, on peut le mettre à toutes les sauces et d'ailleurs il y a toujours un Phil ou un Philippe dans les films ou les feuilletons télé, si si regardez et vous verrez, mais bon je m'égare là.

 

Revenons à ce qui vous interesse les histoire d'amour authentiques qui n'existent pas dans la catégorie people.

Avec son grand sourire et ses jolis yeux noisettes (ben oui les américaines ne sont pas toutes blondes et siliconées), elle m'a dit une phrase incroyable :

 

- Moi je suis Polly

 

A son accent j'ai compris qu'elle était américaine et non anglaise comme Jane Birkin que j'imite très bien, poitrine comprise, mais je m'égare encore.

 

Mon coeur a faillit exploser, le rêve américain a défilé en quelques secondes et puis Polly était splendide et j'en suis tombé amoureux.

 

Alors comme Polly souffrait de sa cheville, un copain m'a prêté sa voiture une Ford Escort (pourrie mais classe non ? une Ford pour conduire une américaine).

 

Après ce ne fut pas compliqué pour faire des radios gratos au CHU de Montpellier, la médecine à Montpellier c'est la référence universitaire. Et comme à l'époque (années 80) les étudiants n'étaient pas sectaires, droit, médecine, lettres, biologie on était tous étudiants et solidaires, normal pour la génération qui arrivait après celle de mai 68.

 

Mais je m'égare encore.

 

Après j'ai raccompagné Polly à sa chambre de la cité U de l'université Paul Valery.

 

Polly était venue en France pour étudier pendant 1 an la littérature française du 19ème siècle, une sorte de stage à l'étranger.

 

J'étais amoureux d'elle, ce qui tombait bien car Polly m'aimait.

 

Etudiants et donc fauchés comme les blés, on étaient heureux ensemble, le bonheur tout simple.

 

Les copains et les copines ne me voyant plus chez "Mimi la sardine" notre QG se régalaient sur les bancs de la fac avec leur jeux de mots pipolinesques :

 

- On ne te voit plus quand Polly sonne

 

- Elle a une soeur ? Enfin une Polly copie....

 

Très drôle et je répondais, non Polly tique. Mais ne vous inquiétez pas, on ne se cache pas, d'ailleurs nous viendrons ensemble pour notre soirée de fin de cycle. Je vous rappelle humblement que je suis chargé de la sono et que je suis le maître de cérémonie avec mon micro.  

Ma miss université va vous en mettre plein la vue.

 

J'étais un peu prétentieux car Polly n'était pas au courant de mes desseins et de son déguisement.

 

Rassurez-vous rien de bien méchant, sexy mais d'enfer......

 

Le grand show à l'américaine était en place.

Polly n'était pas réticente, mais elle avait un peu peur.

 

Mais elle m'a dit : (pas besoin de traduire)

 

You're crazy, mais tu es my french lover et chez moi dans le Connecticut, toutes les jeunes filles en rêvent et toi tu vas me le donner, oh ! Phil honey..I love you so much.

 

Je ne vous raconte pas la suite car vous savez ce qui se passe entre 2 personnes qui s'aiment et puis vous l'avez déjà fait alors je ne vais pas vous ennuyer.

 

Alors je vous donne rendez-vous si vous le voulez bien pour la suite de cette "Love story" inoubliable (enfin pour mon petit coeur).

 

Mon seul regret c'est qu'à l'époque on avait pas d'ordi, de téléphone portable et encore moins d'appareil photos, de toutes façons on avait même pas de ronds pour se les payer.

 

 Polly a été EBLOUISSANTE

 

Mais j'étais pas mal avec mon déguisement.

 

Ceci est une autre histoire

 

EN ATTENDANT JE VOUS ENVOIE PLEIN DE SOLEIL LANGUEDOCIEN

 

AMITIES A TOUTES ET A TOUS

 

Philippe Pipolin

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PIPOLIN DU 10/09/1962 - dans PIPOL'INTIME
commenter cet article

commentaires

écureuil bleu 08/04/2011 20:03



Quel dommage que tu n'aies pas de photos à nous montrer ! Polly devait être ravissante !



PIPOLIN DU 10/09/1962 08/04/2011 20:45



Un copain en avait fait des photos avec son Kodak au flash carré.


Mais après developpement, on n'a pu qu'en faire don qu'à un musée d'art moderne post-apocalyptique.


Tu te souviens des photos de David Hamilton célèbres à l'époque avec ses flous artistiques aux couleurs pastel.


Et bien là c'était pareil mais plus coloré, et avec un choix de flou trop prononcé.


Mais bon on ne discute pas les flous et les couleurs.



isdael 07/04/2011 07:26



Phil (est) amoureux , Phil (trés) amoureux  de POLLY (mère) de son bonheur ,j'en suis ravie.Pas de chance pour  POLLY(clinique ) soignée pourra repatiner, Attention Phil 
si POLLY(ment) elle n'ira pas au bal  hihihihihihihi  bonne journée   à CERET temps d'été 






PIPOLIN DU 10/09/1962 07/04/2011 16:17



Ben oui Isdael, Polly (sage) m'avait fait boire un Phil (tre) d'amour



domino 06/04/2011 22:24



bonsoir Pipolin         quel plaisir de revenir te lire , et non je ne t'avais pas oublié ! j'étais absente depuis le 25 décembre ! drôle de Noël !!! 
j'ai raté beaucoup de tes aventures mais je reprends le cours normal avec joie .  à bientôt              gros bisous



PIPOLIN DU 10/09/1962 07/04/2011 16:29



Bonjour Domino


C'est vrai que je ne recevais plus d'avis de publications d'article.


A tout de suite



Armide+Pistol 06/04/2011 22:17



Pas d'ordi, pas de fuji; pas de portable, pas d'argent et l'imagination se donne libre cours, et c'est encore plus romantique.



PIPOLIN DU 10/09/1962 07/04/2011 16:12



Oui Armide, très romantique dans un milieux estudiantin débrouillard. On était tous étudiant sans aucune distinction. Maintenant .........



Jean-François Vionnet 06/04/2011 18:00



Y a pas que chez toi, qu'il y a du soleil. Ici 26 ° cet apres-midi, j'en ai profité pour faire faire la vidange de la Jaguar, et recharger la clim. On ne sait jamais.


Amitiés du Vivarais.



PIPOLIN DU 10/09/1962 06/04/2011 18:09



C'est bien de vidanger la Jaguar mais attends un peu avant d'enlever les pneus neiges, on ne sait jamais.


Sinon tu n'as plus besoin de te mettre un cache-nez et des après-skis pour aller au supermarché.


Je ne sais pas pourquoi mais tu fais jaser les gens au village, mais bon tu fais le buzz sur internet



Tous Aux Abris Me Voila

  • : Le blog de PIPOLIN
  • Le blog de PIPOLIN
  • : Actualité humoristique, parodies, et tout ce qui me passe par la tête. Défense des droits de l'homme et de la liberté d'expression par un électron libre.
  • Contact

Profil Profilé Par Un Profiler

  • PIPOLIN DU 10/09/1962
  • moi ,Pipolin 1 bis  ,acteur de
Theatre amateur,amoureux éternel-vous presente mes  pipoleries...
  • moi ,Pipolin 1 bis ,acteur de Theatre amateur,amoureux éternel-vous presente mes pipoleries...

LA VIE EST UN CABARET

Où les pantins font 3 pirouettes
(Liza Minnelli-Cabaret-1972)

Coucou! devine qui vient dîner

ALLO E.T. ICI LA TERRE


compteurs

ET VOILA LE SUD-CENTRAL


compteurs

MERCI

MA MARRAINNE
LADY MARIANNE

BEA ET LUCIEN
MISS AGNES ET SES ANGES

          
EN ATTENDANT CELLE DE L'AMOUR

 

ENCORE DES MERCI

MA MARRAINNE SYLVIE VACHANE
J'ai cassé les manettes
alors je fais avec les mains

ET....MERCI ENCORE

MA TROISIEME MARRAINE
BRIGITTE L'ECUREUIL BLEU
 (BLUE SCREEWY SQUIRREL)